(13 mai 2021, Kinshasha) Une nouvelle donne dans la lutte contre le paludisme grâce aux moustiquaires avec PBO

Une nouvelle donne dans la lutte contre le paludisme grâce aux moustiquaires avec PBO : un panel de haut niveau à Kinshasa discute de leur introduction en République Démocratique du Congo

  • Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) avec PBO peuvent jouer un rôle clé dans l’amélioration de la prévention du paludisme en RDC, grâce à une efficacité accrue contre les moustiques résistants aux insecticides.
  • Leur déploiement requiert un système de surveillance systématique sur le long-terme afin de confirmer l’efficacité sur la durée en RDC des différentes MILDAs avec PBO.
  • La collaboration de toutes les parties prenantes est essentielle pour promouvoir la protection des populations contre le paludisme.

 

KINSHASA, 13 mai 2021 – Une réunion de haut niveau s’est tenue ce jeudi 13 mai à Kinshasa sur la qualité des outils de lutte contre les vecteurs du paludisme en République démocratique du Congo (RDC). La rencontre a permis de dégager des consensus forts sur la protection des zones vulnérables atteintes par le paludisme. Le Conseiller Principal à la Présidence pour la Santé et le Bien-être, Dr Benjamin BOLA, le Directeur du Programme National de Lutte contre le Paludisme, Professeur Eric Mukomena, ainsi que des partenaires au développement et le Directeur Régional Afrique de l’ouest et centrale francophone chez Vestergaard, Alexis Kamdjou étaient présents à la conférence.

La RDC est le deuxième pays au monde comptant le plus grand nombre de cas et de décès liés au paludisme qui est également la principale cause de morbidité et de mortalité dans le pays. Ces 15 dernières années, ceci a mené à une intensification considérable des efforts de lutte contre le paludisme. Alors que les ressources budgétaires et les efforts du corps médical sont focalisés sur la COVID-19, le recours aux moustiquaires comme outils de prévention contre le paludisme est d’autant plus important.

Le Rapport mondial sur le paludisme 2020 souligne que des perturbations de 25 % à 50 % dans l’accès à un traitement antipaludique efficace en Afrique subsaharienne pourraient provoquer 46 000 à 90 000 décès supplémentaires – chacun d’entre eux étant de trop. C’est un avertissement fort pour que les efforts de prévention du paludisme se poursuivent. L’accès aux moustiquaires reste donc essentiel pour combattre la maladie puisqu’elles offrent une contribution importante à la réduction du nombre de cas de paludisme.

« Nous sommes maintenant dans le contrôle, mais nous devons évoluer vers l’élimination et pour cela, nous avons besoin d’une implication plus forte de la société civile et des autres ministères », a indiqué pour sa part Dr Benjamin Bola, Conseiller Principal du président pour la santé et le bien-être.

Par ailleurs, la résistance des moustiques aux insecticides est réelle en RDC, recensée sur 18 sites au moins et dans quasiment toutes les aires géographiques. Compte tenu du défi logistique qui ne permet pas toujours un respect des délais de distribution dans un pays aussi grand, il est essentiel que les moustiquaires distribuées soient de la plus haute qualité, de la plus grande efficacité et de la plus longue durabilité possible. L’OMS recommande l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action avec le PBO (butoxyde de pipéronyle) qui augmente l’efficacité des insecticides appelés pyréthrinoïdes mais attire l’attention sur la volatilité de la composante PBO Or les MILDAs avec PBO introduites sur le marché sont très hétérogènes dans leur composition et les différentes MILDAs avec PBO n’ont pas toutes été évaluées sur la durée.

« Évaluer l’efficacité à long terme des différents produits dans des conditions réelles d’utilisation est nécessaire si nous voulons tirer pleinement parti de cette nouvelle technologie et accélérer les progrès pour mettre fin au paludisme en tant que maladie endémique.», a déclaré Alexis Kamdjou. « Nous appelons au financement et à la création d’un système de surveillance systématique des mildas avec PBO déployées sur le terrain, avec en corollaire la mise à disposition en temps réel des résultats avec les programmes nationaux de lutte contre le paludisme. Nous pensons qu’une telle information est essentielle pour soutenir la prise de décisions des programmes

Depuis 2000, les efforts de prévention du paludisme ont collectivement sauvé 600 000 vies et évité plus de 100 millions de cas de paludisme chaque année. Dans une analyse de 2015, il a été démontré que les MILDA ont permis d’éviter 68 % de cas de paludisme entre 2000 et 2015, soit 663 millions de cas.

En plus des MILDA PBO, il est également important de continuer à encourager l’innovation afin de faire face aux menaces émergentes des moustiques résistants aux insecticides.

Vestergaard milite pour que toutes les parties prenantes, publiques et privées, de la communauté de prévention du paludisme travaillent ensemble pour soutenir l’innovation et le déploiement rapide de moustiquaires antipaludiques durables, efficaces et de haute qualité sur le marché.

Les moustiquaires PermaNet 3.0 de Vestergaard répondent aux besoins des populations tout en respectant les spécifications de produit établies par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Vestergaard mise sur un programme de qualité rigoureux et monitore régulièrement la bio efficacité de ses mildas dans son laboratoire au Ghana. Vestergaard a également investi dans un programme de surveillance afin d’évaluer la performance de ses moustiquaires dans des conditions normales d’utilisation et jusqu’à la fin de vie du produit.

 « Les Mildas restent le principal outil de lutte contre le paludisme en RDC, car elles sont efficaces et moins chères. Avec plus de moyens, on peut déployer bien d’autres interventions. Mais Il y a de l’espoir parce que nous comptons sur la volonté politique, sur l’accompagnement des partenaires, mais aussi sur la coordination des efforts multisectoriels, y compris le secteur privé qui doit être impliqué » a précisé Pr Eric Mukomena, Directeur du PNLP.

 

A propos de Vestergaard

Vestergaard fabrique des outils innovants et de haute qualité pour améliorer les résultats en matière de santé mondiale dans les pays à revenus faibles et intermédiaires principalement. Connue pour ses moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) PermaNet® destinées à prévenir le paludisme, l’entreprise a fabriqué et livré plus de 850 millions de PermaNet®, protégeant environ 1,6 milliard de vies dans les pays d’endémie palustre. D’autres initiatives de l’entreprise se concentrent sur la lutte contre les maladies tropicales négligées, la réduction de l’insécurité alimentaire grâce aux sacs de stockage Chombo et ZeroFly® et l’utilisation de la technologie pour stimuler la prise de décision basée sur les données.

Fondée en 1957, la société est basée en Suisse, avec un bureau en Inde, un laboratoire de recherche et développement au Ghana et un laboratoire de contrôle qualité au Vietnam.